L’organisation de l’A.D.A.E.A.R est organisée autour d’un conseil d’administration, d’une direction générale, d’établissements et de bénévoles. 

 

La gouvernance

L’association comprend des membres actifs (adhérents de l’association), et  des membres d’honneur (personnes physiques qui rendent ou ont rendu des services à  l’Association) réunis annuellement en assemblée générale.

C’est une instance de contrôle qui se réunit au moins une fois par an. Elle entend les rapports sur la gestion du Conseil d’Administration et sur la situation financière et morale de l’Association ; elle approuve les comptes de l’exercice écoulé, délibère sur toutes les questions mises à l’ordre du jour, et pourvoit s’il y a lieu au renouvellement des membres du Conseil d’Administration. 

L’Association est administrée par un conseil d’administration et un bureau.

Le bureau animé par le Président, se réunit pour préparer les dossiers qui seront présentés en Conseil d’Administration chaque mois.

 

Le Conseil d’Administration, étudie et arrête la politique générale de l’association qui définit les objectifs et les moyens. Constitué de bénévoles engagés, il est appelé à se positionner sur les questions politiques et éthiques relevant de sa compétence.

Afin de pouvoir prendre des décisions éclairées, il s’appuie sur la réflexion des commissions permanentes ou temporaires,   

Ce « bénévolat de responsabilité » porte la philosophie des projets qui sont mis en œuvre par les professionnels.

Téléchargez la composition du conseil d'administration

 

La dirigeance

La Direction Générale est composée d’une équipe administrative et comptable, dirigée par le Directeur Général, lui-même nommé par le Président et agissant par délégation de celui-ci dans la gestion de la vie associative

La fonction essentielle de la direction générale de l’Association (directeur général, directrice administrative et financière, cadres techniques et l’ensemble des collaborateurs) est d’assurer la gestion optimale des différents établissements et services de l’Association dans le respect des valeurs et du projet associatif.

Organe opérationnel du Conseil d’Administration, le Siège Social est chargé de mettre en œuvre la politique générale de l’Association. Il coordonne, anime et contrôle l’ensemble des missions qui lui sont confiées 

 

 

Les établissements

Les équipes de professionnels se mobilisent pour faire vivre les projets sur le terrain, au service direct des personnes accompagnées. Cela se concrétise avec :

  • des structures dirigées par des directeurs ou des directeurs adjoints investis de la délégation adaptée à leur mission
  • des équipes de professionnels qualifiés, formés, travaillant en interdisciplinarité
  • des structures de proximité, adaptées aux besoins du territoire
  • un maillage en réseau avec les partenaires pour compléter l'offre de service
  • des établissements et services de taille réduite ou composés de plusieurs unités

 

La diversification des modalités d’accompagnement 

Pour autant, l’accueil en internat ne saurait convenir à tous les enfants et à toutes les situations, il importe donc de développer également d’autres formes d’accompagnement au plus proche des besoins et des attentes singulières de chaque enfant qui nous est confié.

Internat sous ses différentes formes, séjour séquentiel, accompagnement externalisé, accueil de jour, prise en charge partagée, formation diplômante, délégation famille, Placement avec Maintien Prioritaire en Milieu Familial (PMPMF), insertion, apprentissage de l’autonomie en appartement …, sont autant de modalités que les établissements et services ont expérimentées et sont aujourd’hui en mesure de proposer, dans le cadre des principes d’action associatifs. 

 

Cette diversification des formes d’intervention autour du cœur de métier constitue une forme de désinstitutionalisation à laquelle le champ de la protection de l’Enfance est aussi convoqué.

 

Les bénévoles

L’A.D.A.E.A.R reconnait l’apport des bénévoles au sein de ses établissements et services comme une ressource, comme une chance pour les jeunes accueillis et les professionnels. Ces bénévoles d’activité viennent en soutien d’actions concertées avec les professionnels auprès des enfants. 

Pour autant, ces interventions ne sauraient se passer d’un cadre précis :

  • Le recours au bénévolat ne peut être un palliatif à un financement insuffisant de la mission confiée, il doit apporter un « plus »
  • L’intervention, qu’elle soit individuelle ou collective, s’inscrit dans un cadre conventionnel négocié
  • La contribution bénévole est clairement identifiée et définie par le projet d’établissement ou de service