Mobilisation remarquable aux Glycines dans le cadre de la semaine DROITS DEVANT ! 

La semaine du 15 au 17 novembre 2016, les équipes des Glycines se sont mobilisées de manière remarquable dans le cadre de la semaine DROITS DEVANT co-organisée avec Sabine SAUTEL(Chef de Service), la mairie, la médiathèque, la MJC et les écoles de Thurins.

 

Thématique de la semaine : droit à une identité, une famille, une vie privée. programme à lire 

 

Pour ce qui concerne plus particulièrement les jeunes des Glycines, une vingtaine d’entre eux, tous services et âges confondus, ont assisté le mercredi 17 novembre à la projection du film documentaire « L’Enfant du diable » diffusé par Kanari films et co-réalisé avec une photographe connue et primée pour son travail auprès des orphelins de Roumanie: Elisabeth BLANCHET.

Ce documentaire raconte la quête des origines de Marion, enfant adoptée sous le régime communiste roumain, et comment, au travers de celle-ci, elle a retrouvé, par hasard, sa famille biologique. Le film vient interroger le lien, ou l’absence de lien et ouvre une réflexion sur le droit à l’identité et à une famille.

 

Les échanges autour de cette projection ont duré environ 1h, avec des jeunes très attentifs et avides de comprendre le parcours et les ressentis de Marion LE ROY, l’héroïne du film, présente ce jour-là.

 

En quelques mots, Marion LE ROY, chef de Service dans le secteur social est aujourd’hui présidente de l’AFOR (association française orphelins de Roumanie) et membre du CNA (conseil national des adoptés).
Marion LE ROY était accompagnée par Laura GIRAUD, co-fondatrice de l’AFOR, également adoptée en Roumanie sous Ceausescu et artiste née. Laura GIRAUD a animé une séance d’échanges sur la base d’autoportraits réalisés durant son adolescence. Les réactions ont été aussi nombreuses que pertinentes et les interrogations multiples.

Le vendredi soir 18 novembre, une dizaine de jeunes des Glycines a également participé à la soirée de clôture de la semaine Droits Devant pour laquelle le film produit par l’UNICEF, « Des enfants invisibles » avait été retenu. Tous ont manifesté de l’émotion et beaucoup d’intérêt pour les trois courts métrages diffusés, avec un écho important chez certains au regard de leurs parcours de vie.
A noter que pour cette soirée de clôture, étaient conviées Mme Gaëlle CASTILLAN, psychologue aux Glycines ainsi que Mme Delphine POLLET, vice-présidente du CNA et présidente de l’AFANX (association française des nés sous x) afin qu’elles animent le débat. Les interactions avec le public ont été très riches.